20150511_155701

 

Hé bonjour,

Et si je vous présenté mon 1er bébé. Mais si, vous voyez de qui je parle, petit, trapu (non pas aaron mais son frère). Le ouaouah que je l’apelle.

Il a une sacré histoire de chien…

Je crois que depuis mes 12 ans je fantasme sur les bouledogues français. J’ai toujours eu des chiens à la maison (des chiens de traineaux pour rappel, j’en ai eu une vingtaine au total), Mais le bouli c’était mon BUT ultime.

C’est parti de l’émission « plus vite que la musique », mais l’ancienne version, où il y avait un bouledogue blanc et noir nommé Raymond, qui interviewé les stars, et il m’en a pas fallu plus pour craquer. Leur bouille franchement c’est trop drôle, leur démarche nonchalante et leur tronche plate ! Voilà le cinéma, dès que j’en voyais un en ville, ou n’importe où j’étais en folie, j’avais qu’une envie, le papouiller.

 Du coup une fois installé avec l’homme, notre premier appart était trop mal fichu et j’étais en colloc quand je l’ai rencontré, il a bénéficié d’un sursis caprice (pauvre Homme !), je l’ai soulé, mais soulé comme pas possible. Il s’en est suivi une bataille d’arguments pour et contre pendant des MOIS, puis un jour, je sais même pas ce qui lui a pris il a craqué, (plein le baba je crois il s’est résigné !). Me v’la parti en quête du bouli parfait ! Leboncoin me voilà, j’ai toujours voulu par contre qu’il soit noir avec cravate blanche, c’était sûr. Et je suis tombé sur une annonce, d’une femme sur Salon de Provence, qui avait un couple de bouli qui avait fait une portée d’une dizaine je crois. J’ai appelé pour aller les voir. Et une fois sur place, elle m’en a montré 3 qui n’étaient pas encore réservés. ET Là !!! Ce petit truc tout noir rikiki est venu de lui-même (le seul de la portée), il m'a couru après, j’ai su que c’était lui !! je voulais un male, les femelles avec les chaleurs reloutitude bonjour !! Et me v’la à faire le regard du chat pOté à l’homme « je le veux, c’est celui-là dis ouiiiiiiii s’il te plaiiiiit ».

Screenshot_2013-05-23-17-58-58-1

On est rentré sur Aix ensuite, je ne vous cache pas que j’ai soulé sur tout le chemin du retour hein, mais ça vous vous en doutiez je suis sûre. Il a cédé, on s’est battu pour le nom du dit chien, parce que raymond beh c’était hors de question… En grand fan de l’équipe de rugby de Toulon l’homme a choisi wilko en diminutif de Wilkinson (jonhy, ou dieu pour les initiés !!).

La propriétaire des chiens a eu le malheur de me dire qu’à 8 semaines le bougre était déjà quasiment sevré. Du coup j’ai fait un caprice pour aller 2 le récupérer plus tôt que prévu.

Du coup j’ai eu ma boule de poil en avance.

C’est quand même sympa cette sensation quand tu réalises un de tes rêves, j’étais tellement heureuse.

Depuis il fait partie intégrante de la famille, c’est une race géniale, en fait c’est un mini humain, il sait pas qu’il est chien ce phénomène.

20150407_150507-1[1]

Ok on l’a mal éduqué, il dort au canapé ou au lit avec nous (maaaaal !!), il nous colle sans arrêt, mais il déborde d’amour. A côté de ça, il est pas agressif, il sait resté jusqu’à 15h seul sans faire de bêtises à la maison, il n’aboi pas !! Que si on le pousse à aboyer sinon pourquoi se fatiguer hein !! C’est un précieux, qui n’aime pas sortir si il pleut, qui grelotte quand il fait froid, il réclame le pull (si si il a un pull monsieur) et bien entendu il se s’assoit ou se couche QUE sur un tapis, lit, couverture, jamais à même le sol et encore moins dans l’herbe.

 J’avais un peu peur avec l’arrivé de bébé, parce qu’il est exclusif et ultra possessif, je voulais pas qu’il soit mauvais et jaloux, alors on a fait très attention, quand j’étais à la maternité romain rentré le soir avec un body salle de Aaron pour qu’il s’habitue à l’odeur, quand je suis rentré à la maison on les a présentés sous haute surveillance, il l’a léché (au pied).

Et depuis il le colle, il allait dans sa chambre direct la nuit quand il pleurait pour nous faire comprendre qu’il fallait faire quelque chose (beh ouai, ça perturbe le sommeil un bébé qui pleure voyons sa nuit quoi oh !!), il dormait sur le fauteuil qu’on avait dans sa chambre pour surveiller.

Et maintenant il suit de partout, il surveille qu’un bout de biscuit tombe pas, il finit les pots, il est jamais loin de la chaise haute ça non ! Et c’est tellement chouette de les voir, ils sont complices, et Aaron le cherche aussi pour jouer et je pense que plus tard ce sera encore plus magique. Alors forcément il a ses moments de jalousie, quand on joue trop avec Aaron, il se ramène avec sa balle d’un air de dire « et moi là, je joue quand ? », ou il nous pousse pour venir se coucher sur nous et nous rappeler qu’il existe aussi quoi ! Mais jamais une pointe de méchanceté rien, on surveille de près et dès le moindre écart il est puni, il le sait. Petit LiOn avant tout. Chacun sa place.

oilà.

Il a désormais 5 ans et il pèse 14kilos, il rote, il pète, il bave quand il a bu et surtout il ronfle comme un bûcheron, mais qu'est ce qu'on l'aime ce ouaouah.

 

20151105_101424[1]

Cr0che.