Hé bonjour.

Je suis en retard sur mon billet du mardi, mais la crèche étant fermé je suis scotché à LiOn Uc et ce n’est pas de tout repos.
Réveil 5h30 pour aller au sport et ensuite je rentre libérer papa (oui fin il s’en va travailler, je ne sais pas ce qui est le mieux).

Cette coupure de crèche fait un bien fou à Monsieur le LiOn qui en profite pour tester ma patience et mes nerfs. Ce qui m’emmène à cet article ou j’avais envie de me livrer sur mes faiblesses de maman et de MOI en quelque sorte.
J’admire ces mamans qui sont en toutes circonstance en Self-Control que rien ne perturbe, qui sont zen H24 et toujours pleine de tendresse et de délicatesse. Vous savez ces mamans qui vous disent « mais ce n’est pas grave, il faut bien qu’il découvre et qu’il se fasse ses propres expériences positives et négatives et qu’il apprenne de lui-même ce qui est bon et ce qui ne l’est pas ». La maman au top du summum qui est prête H24 à mettre en pause ce qu’elle fait pour secourir, voler au secours de sa progéniture qui réclame attention, bisous, câlin ou un dessin animé tiens ! La maman qui voit le positif en chaque chose et en chaque action !!

A côté de cela il y a « moi », qui au moindre écart de conduite du dit « LiOn » devient rouge de colère, qui perd patience, au bout de 3 « NON », qui lui huuuurle dessus quand il enchaîne bêtises sur bêtises. Qui le sort de sa chaise haute quand mOnsieur à décider que cracher sur maman c’était plus fun que d’avaler sagement sa bouchée (je vous jure un jour je vais lui faire un shampoing avec une de ses purées !!). Qui ne le laisse pas expérimenter les joies de sauter debout sur le canapé, lit et autre surface potentiellement dangereuses.
Si vous saviez comme je m’en veux, je suis parfois brusque avec cette terreur cela ne se contrôle pas.
Dieu que je l’aime, mais qu’il me rend chèvre aussi. Alors j’essaie d’être ferme (et fondaaante à la foé, humour !!) et de lui montrer que je ne cèderais pas malgré ses diverses tentatives.

Il est difficile de trouver LE juste milieu. Je dois reconnaître qu’il n’y a pas qu’avec lui que je suis dure. Je suis exigeante envers Moi autant que je suis envers les autres. J’ai besoin que tout soit sous contrôle. Je m’impose et je l’impose du coup à mon entourage (à savoir l’Homme et le LiOn) une discipline digne de l’armée, chaque chose est millimétré programmée organisée et bien sagement anticipée par mes soins. Je ne supporte pas d’être prise au dépourvu (quand la bise fut venue … ah ah ah). La psychorigide maniaque du contrôle ! J’assume promis. Mais c’est franchement pas de tout repos.

Le plus difficile c’est d’être tendue tout le temps, malgré mes nombreuses heures de sport, je suis ultra nerveuse, c’est fou, merci dame nature pour cet excès de tension. J’ai vraiment conscience de mes « défauts », je ne suis pas du genre à faire la mauvaise foi et à nier, non, je suis la 1ère à me casser du sucre sur mon propre dos. On dit qu’accepter c’est un pas vers le mieux hein. Mais même en essayant de prendre sur moi je n’arrive pas à décompresser et à laisser couler. Dit comme ça, ça paraît bête mais je vous jure au quotidien c’est relOu au possible.
Alors on est comme on est mais j’ose espérer qu’en vieillissant je me ramollisse du bulbe parce-que sinon je vais enchaîner les crises cardiaque !!

Alors voilà, cr0che elle est rigolote mais qu’est-ce qu’elle est chiante !! Je râle, je suis défaitiste (ôh si !), je suis jamais satisfaite, toujours envie de plus, de mieux. Mais bon, on m’aime quand même hein ?

Et vous votre gros gros défaut ?

Cr0che.