principes

 

Hé bonjour,
Petit billet aujourd’hui sur les principes qu’on a tous et toutes avant de devenir parents.

 

On est humain, on a nos façons de voir les choses, et avant d’avoir un enfant, qui n’a jamais dit « ah non mais moi, il aura jamais ça ou ne fera jamais ci ». Allez avouer !!
Hé bien, moi la première vous savez ce qu’était mon cheval de bataille ? Les tablettes, je me disais toujours, « mais c’est une aberration de donner une tablette à un bébé, un enfant.»
Et voilà que la mini semaine de vacances chez les copains aura eu raison de mon principe ! Et oui, seule en voiture avec le LiOn pendant 4h j’en menais pas large. Et cette petite surface m’a sauvée la vie, un liOn sage a regardé ses dessins animés adorés, à chanter, crier et taper des mains, oh joie pour maman qui a pu se concentrer sur les kilomètres à avaler.

 

Alors, OUI, je reviens sur ce principe, maiiiis mollo l’asticot, je ne lui laisse pas à la maison, je trouve qu’il est petit, il a d’autres chats à fouetter que de se brûler la rétine devant un si petit écran. J’ai céder pour la voiture, parce que seul derrière il s’ennuie vite et je dois reconnaître qu’on le ballade beaucoup et il s’en avale des kilomètres… On verra plus tard ce qu’on lui autorise ou non avec cet outil d’addiction. Je pense que le plus important ce n’est pas d’interdire, mais de poser des limites, genre 15min par ci ou 15min par-là, encadrer la chose.

 

Il y a d’autres domaines où j’ai des principes, comme par exemple la nourriture, je pense qu’il est important de donner dès le plus jeune âge les bonnes bases et le bon rapport à la nourriture. Un enfant c’est gourmand, ça te réclamerait à toutes heures une bêtise à se mettre sous le chicot, mais je ne pense pas que si petit ce soit bien de donner l’habitude du grignotage, quand Aaron a faim, je préfère largement le faire manger plus tôt, pour qu’il ait tout son repas, plutôt que de le gaver de petites bêtises par ci par là pour le faire patienter. Comme les sucreries, OK si c’est chez les autres, mais à la maison il n’aura pas de bonbons et autres chocolats (pauvre enfant c’est les fêtes et il n’a pas de calendrier bourré de chocolats ahou la vilaine mère que je suis ! j’assume promis). Petite j’en avais pas et je l’ai bien vécu, promis, je n’ai pas fait de crises boulimiques plus tard pour combler le manque je vous jure. Non mais franchement faut se demander à qui ça fait plaisir, à nous parents ou réellement au petit bout en question. Le seul grignotage autorisé à la maison ce sont les croustis, c’est bio c’est pas gros il en a 3 quand il rentre de la crèche, il le sait et hop fini. Ça me rappelle juste une anecdote quand LiOn uc avait quelques mois à peine lors d’un énième passage aux urgences, une infirmière nous a dit que certains parents, mixaient du Macdo pour le mettre dans le biberon de leur enfant. Voi-là, mais pourquoi ? Ton enfant à t-il réellement besoin de connaître ça DEJA ?

 

Bon aller on s’en va de ce domaine glissant sinon je vais m’attirer les foudres de la société entière, je pense qu’il faut laisser aux enfants le temps de vivre chaque étape de leur vie. Ne pas mettre la charrue avant les bœufs, ça m’horripile de voir ces petites filles hautes comme trois pommes, vouloir mettre du maquillage, des talons, des strings (what ?? qu’elle horreur), mais punaise la vie passe tellement vite, soyez bébé, puis enfant, pitié les parents laissez les vivres. Oui c’est drôle quand c’est occasionnel pour rigoler ou quoi, mais certains poussent vraiment trop loin.

 

Je sais qu’on a tous nos principes et que la tolérance est de mise mais je vais finir par avoir des cheveux blanc avant l’heure par la folie de certains. Je suis vieux jeu je pense, je me dis que nous enfants/ado on n’avait pas tout ce qui existe maintenant, et on en a jamais eu le besoin ni le sentiment de manque, alors je ne comprends pas comment certaines choses aujourd’hui choquent alors qu’avant la question ne se posait même pas. (Référence à l’interdiction des téléphones portables au sein des établissements scolaire. Je n’en ai jamais eu et mes parents ne sont jamais morts d’inquiétude à mon sujet ! Tout se passait très bien de ce temps là…).

 

Et vous, qu’est-ce qui vous choque chez « les autres » en matière d’éducations ?

 


Cr0che.